Centres : Bilan et Awards de saison 2018/2019

Introduction :

Base Statistique :

- Toutes les statistiques sont basées sur le temps de jeu effectif et exprimées sur 80 minutes : Par exemple un joueur qui a marqué 93 points en 1036 minutes de jeu effectif à une moyenne de 7,18 Points/80 minutes.

- Les % (lorsqu'ils apparaissent) représentent l'évaluation par rapport à la moyenne de son poste sur 80 minutes. Par exemple les Arrières du Top 14 battent en moyenne 1,8 défenseurs / 80 minutes, donc un joueur battant en moyenne 1,48 défenseurs / 80 minutes est 19,8% moins performant que la moyenne des 15 du Top 14.

- Sont "exclus" de ce classement les joueurs avec trop peu de temps de jeu quels que soient les raisons des absences (au 10 matchs et 800 minutes)

Cette saison je mets un peu de subjectivité dans mon classement, je justifierai tout, il n'y a pas de blasphème et cela favorise le débat. Ma subjectivité ira surtout sur les "postes occupés" avec l'idée de construire une équipe cohérente à la fin. Le Stade Toulousain, le RCT, La Rochelle ayant notamment institutionnalisés le fait de ne pas fixer les joueurs, cette saison difficile d'affilier ces joueurs à un poste, par exemple : Ramos, Alldritt, J. Du Plessis, Tuisova, Kolbe, Dupont, Rattez, Fekitoa etc...

Il y aura donc des ajustements.

Les Centres

Les stats moyenne détaillées des Centres suivant les bases ci-dessus :

- 0,22 Essais / 80 Minutes

- 0,15 Passes Décisives

- 8,1 Courses

- 32,8 Mètres Parcourus

- 0,88 Franchissements

- 2,32 Défenseurs Battus

- 0,78 Offloads

- 0,93 Ballons Perdus

- 6,7 Plaquages réussis

- 1,6 Plaquages manqués

- 19,5% de plaquages manqués

- 0,41 Pénalités Concédées

Les M.V.P. : Gaël FICKOU (SFP) en 12 et Sofiane GUITOUNE (ST)

Une énorme densité au centre mais c'est deux joueurs là se dégagent clairement, en plus je les vois vraiment complémentaires. Gaël Fickou a beaucoup joué 13 cette saison (pour la première fois de sa carrière), mais dans un système de jeu qui misait a peu près tout sur lui et ses exploits individuels et différenciait peu les rôles au centre. Force est de constater que saison après saison, Fickou ne déçoit pas individuellement, toujours aussi fort et alignant des stats, mais il me manque toujours quelque chose, on a souvent attendu de lui qu'il soit le leader offensif et défensif d'une ligne d'attaque, mais je pense qu'il excelle dans le rôle de "super lieutenant", pour les fans de NBA, Gaël Fickou c'est un peu Carmelo Anthony qui aurait accepté son rôle.

Sofiane Guitoune c'est la renaissance incarnée, moi le premier je dois faire mon mea culpa sur un joueur que j'étais pas loin de qualifier de dernier gros flop de recrutement du Stade Toulousain. Et il nous a tous fait mentir, parce que celui qui dit avoir parié sur Sofiane Guitoune meilleur centre de la saison, dans la discussion des meilleurs Français du Top 14, va falloir qu'il ait des preuves solides.

Et pourtant quelle saison ! Très régulier avec 23 titularisations, il s'impose au centre quand le Stade en a un besoin énorme, décisif en étant 2ème marqueur d'essais de la saison, ultra spectaculaire dans la création avec des passes et des décalages superbes, des appuis toujours efficaces, et une attitude élégante au possible. Impressionnant

Gaël FICKOU ses stats détaillées :

- 0,58 Essais / 80 Minutes / +157%

- 0,13 Passes Décisives / -17%

- 10,4 Courses / +29%

- 49 Mètres Parcourus / +49%

- 1,3 Franchissements / +53%

- 5,4 Défenseurs Battus / +131%

- 0,9 Offloads / +14%

- 0,64 Ballons Perdus / +31%

- 8,9 Plaquages réussis / +34%

- 1,02 Plaquages manqués / -37%

- 10% de plaquages manqués

- 0,64 Pénalités Concédées / +53%

Sofiane GUITOUNE ses stats détaillées :

- 0,55 Essais / 80 Minutes / +145%

- 0,32 Passes Décisives / +109%

- 10,1 Courses / +25%

- 54,8 Mètres Parcourus / +67%

- 1,7 Franchissements / +93,5%

- 3,7 Défenseurs Battus / +59,7%

- 1,5 Offloads / +87%

- 1,42 Ballons Perdus / +52%

- 5,04 Plaquages réussis / -24%

- 1,5 Plaquages manqués / -6%

- 23% de plaquages manqués

- 0,14 Pénalités Concédées / -67%

Les JOKERs : Pita AHKI (ST) & Wesley FOFANA (ASM) en 12, George MOALA (ASM) et Virimi VAKATAWA (R92) en 13

Énorme densité au centre, et de la densité à la moyenne élevée, on est pas sur un ventre mou ou il est difficile de ressortir un talent. Un commentaire par joueur :

- Pita Ahki : Difficile de choisir entre Ntamack et Ahki, ils ont autant de titularisations au même poste, mais c'est Pita Ahki qui finit la saison, c'est Pita Ahki qui fait une fin de saison, finale comprise, énorme. Incroyablement impactant dans la rush défense du stade, que l'on a vu asphyxié les 3/4 de l'ASM en finale, très propre en attaque avec des angles de courses toujours juste et une capacité à casser les plaquages assez fabuleuse.

Et une belle histoire d'un joueur talentueux, bosseur sur lequel le Stade fait un gros pari, un pari risqué pour un joueur ayant joué 20 matchs en 3 saisons à cause des blessures, pari payant sportivement vu le niveau retrouvé du garçon, et payant également pour le joueur qui a prolongé dans la ville rose.

- Wesley Fofana : Le boss du Top 14 à ce poste depuis près de 10 ans. Les années passent, les blessures le ralentissent parfois mais Fofana revient toujours aussi fort. Défensivement c'est la SECU, offensivement il se bonifie, il parvient toujours autant à franchir et fait briller les 13 qui jouent à ses cotés. Plusieurs se sont succédés à ses cotés, et il est pour beaucoup dans le fait que tous ont brillé, je n'irai pas dire que certains lui doivent un contrat ou une réputation mais je suis pas loin de le penser.

- Virimi Vakatawa : L'injustice incarnée pour moi, dans l'ombre partout, en EDF on lui a reproché des prestations moyennes à l'aile alors qu'il brille au centre, au Racing on met en permanence en avant Chavancy (qui représente beaucoup à juste titre) mais, sportivement je choisis Vakatawa en 1er tous les jours. Vakatawa c'est un finisseur incroyable, meilleur marqueur du Top 14 mais également 4 essais en 5 titularisations en H-Cup dans une poule compliquée, des statistiques offensives impressionnantes et une défense plutôt correcte par rapport à la moyenne compte tenu de ses allers-retours entre 7 et XV, entre l'aile et le centre, il a du travail mais c'est loin d'être catastrophique.

Il souffre d'une image moyenne en bleu, d'une image moyenne du Racing 92, d'une sous médiatisation de son talent, Vakatawa jouerait dans un club "sexy" on parlerait beaucoup plus de lui.

- George Moala : L'ami NZ arrive avec 7 saisons pleines en Super Rugby, peu de blessures, 4 petites sélections avec les All-Blacks (qui le rendent inéligible avec le Tonga, nation avec laquelle il était sélectionné en U20). Déjà bon finisseur avec 1 essai tous les 2 matchs en Super Rugby, il confirme dès sa première saison avec l'ASM où il marque toutes les 130 minutes, évidemment aidé par le fait de jouer avec un facilitateur incroyable à ses côtés. Offensivement très bon, il est également excellent défenseur, sa paire avec Fofana est sans doute la plus forte défensivement du championnat, pas un hasard si les centres Toulousains ont peu brillé offensivement en finale, au contraire de Médard et surtout d'Huget...

Retour sur mon PARI 2018/19 : Yvan REILHAC (MHR)

Bien joué Janoh, pari sur un joueur dont je n'étais vraiment pas sûr du temps de jeu avec la concurrence qui lui était proposé au MHR (Steyn, Serfontein, Dumoulin, Martin, Goosen etc...), mais j'étais certain du talent. J'adore son style de jeu, très complet capable de créer, de franchir, gros défenseur, il est, avec certains de ses collègues 3/4 un des symboles du changement de style de jeu du MHR, alors c'est pas encore les Harlem Globetrotters, mais Reilhac, Vincent, Ngandebe, animé par un Cruden d'un niveau très correct c'est plaisant à regarder et tant mieux pour le Top 14.

Mon PARI 2019/20 : Pierre-Louis Barassi (LOU)

C'est presque trop simple tant il a été bon avec les U20 et sur ses quelques apparitions en Top 14 (10 titularisations). Des facilités naturelles à franchir, une vraie élégance balle en main (ce qui ne gâche rien), une défense déjà au point malgré un physique assez commun, un peu de vice (coucou Radradra), déjà 4 essais au sein d'un attaque pas très prolifique.

Hormis les blessures, rien ne devrait l’empêcher d'être titulaire au centre de l'attaque du LOU.

Grosse mention pour Arthur Vincent du MHR, qui a également montré des choses très intéressantes l'an dernier, double champion du monde U20 dont cette année comme capitaine, il pourrait avoir la même trajectoire qu'Yvan Reilhac malgré un effectif du MHR fourni.

La Révélation : Romain NTAMACK (ST)

Difficile de ne pas parler de RNT, il était dans mes paris pour cette saison chez les ouvreurs, mais c'est au poste de premier centre qu'il s'impose dès le début de saison. Et à 19 ans il n'a pas fait semblant, il a réalisé 6 premiers mois assez exceptionnels tant en Top 14 qu'en Coupe d'Europe, créant avec Guitoune une paire de centres de haut niveau. Très doué balle en main, capable de s'adapter en fonction du besoin entre ses qualités de vitesse qui font de lui un gros franchiseur et très bon finisseur, et sa formation de 10 qui lui permet d'endosser le rôle de 5/8 et d'assumer la création. Il a également énormément progressé en défense tant en nombre qu'en %.

Mais la saison de Ntamack est schizophrénique, sur le nuage engendré par son superbe début de saison, il est sélectionné par Brunel pour le 6 nations. Les grands visionnaires le titularisent à 19 ans à un poste auquel il n'a jamais joué, en 13 face à l'équipe qui est devenu la meilleure nation mondiale cet été, des génies ! Un coup de placard, une branlée en Angleterre, la guillotine à la charnière Clermontoise et revoilà RNT titulaire avec le XV de France à un poste où il ne joue pas non plus à Toulouse (seulement 2,5 matchs), à l'ouverture, l'homme providentiel etc... Il sort d'un tournoi individuel finalement très correct vu les circonstances mais sans doute très usant. Pendant ce temps à Toulouse Pita Ahki a redéfini l'expression "prendre sa chance" puisqu'il explose littéralement alors que son temps de jeu était jusque là famélique, RNT mettra du temps à trouver un second souffle et passera les phases finales sur le banc en tant que super joker.

Saison schizophrénique parce que sans doute frustrante, mais tout simplement incroyable, à 19 ans le gamin sort d'un titre de champion du monde U20 en Juillet 2018, enchaîne 19 matchs (14 titularisations), un bouclier, des records à foison en Top 14, 8 matchs et une demi-finale de H-Cup, 5 matchs dont 4 titularisations dans le tournoi des 6 nations, une sélection pour la Coupe du monde. Ces 12 mois sont absolument historique avec le recul.


RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
ARCHIVE