Le XV des déceptions de la saison 2020-2021

Une déception se juge sur l'attente plus que sur la valeur brute que l'on donne à une prestation. Dans cet article je ne vais pas vous faire le classement des joueurs les moins performants de Top 14, j'en serais incapable et ça n'apporterait rien au débat. Le but est de mettre en lumière certains joueurs qui, pour des raisons diverses et variées, n'ont pas répondu aux attentes placées en eux par leurs équipes respectives, avec souvent des conséquences directes pour les résultats collectifs.


Cet article est subjectif et je serais ravi d'avoir votre avis sur cette équipe, ou sur vos déceptions personnelles, rendez-vous sur Twitter.




- 15 : Kotaro Matsushima, si j’étais désagréable je dirais qu’il a été recruté sur Youtube et qu’il a continué à fournir à chaque match, des highlights pour des vidéos de promotion du rugby ! La réalité est que Matsushima est une déception parce que les attentes sont grandes, pas parce qu’il fait une mauvaise saison. Pour ceux qui suivent, même de loin, les compétitions internationales, il y a peu de surprises à voir un joueur spectaculaire et capable d’exploits individuels en attaque, mais d’une faiblesse abyssale en défense, tant en 1 contre 1 (60% de réussite) que dans ses placements. Le problème c’est que j’ai l’impression qu’en attaque collective comme en défense, il fait preuve d’un dilettantisme coupable qui pénalise grandement l’ASM alors que son talent pourrait la porter.

Néanmoins le talent est là, peut être que la saison prochaine, avec un nouveau staff et en s’étant acclimaté, sera celle de la régularité, c’est tout le mal que je souhaite à Clermont et au joueur.


Mention : Gaétan Germain, malheureusement encore une descente, pas sur que le jeu au pied soit toujours une assurance pour jouer régulièrement en Top 14 tant l’inefficacité devient criante dans les autres compartiments du jeu.


- 14 : Cheslin Kolbe, il n’a pas été mauvais, il n’a pas démérité, il a été exemplaire, il a mis un superbe drop en finale, soit. Mais on n’attend pas de celui qui a été nommé dans les meilleurs joueurs du monde en 2019, qui fut meilleur joueur du Top 14 cette même année, qu’il finisse avec deux fois moins de franchissements (moyenne par 80 minutes de jeu) que Yoann Huget l’année de sa retraite ! Il n’a pas été décisif, son année a été mouvementée, il faut qu’il se reprenne !


- 11 : Gabriel Ibitoye, alors je m’étais bien trompé sur certains ailiers (Tao dont on reparlera très vite), par contre là je vous avais annoncé le gros flop, je pense que la saison d’Ibitoye est l’incarnation du flop ! Y’a rien qui va, déjà la genèse de sa venue, quand tu te bats pour le maintien, fait pas all-in sur un ailier pour ton recrutement, c’est pas un finisseur ta priorité… Ensuite l’Anglais est un bel athlète, capable d’exploits personnels mais avec une défense défaillante et un QI rugby suspect, dans une équipe qui gagne ça peut le faire, dans une équipe qui lutte pour sa survie ça ne peut pas marcher ! Donc gros flop au SUA, gros flop au MHR.


Mentions ailiers : Damian Penaud commence à me fatiguer, son talent est trop important pour faire si peu avec ! J’espère que le changement de staff va l’aider à passer un cap, j’ai l’impression qu’il se repose sur ses qualité et ne progresse plus.


- 12 : Ma’a Nonu, ça ne sentait franchement pas bon cette affaire, le réchauffer, retourner toquer à la porte de son ex, ça finit rarement en love story. Ma’a Nonu n’est plus celui qu’il fut, et c’est normal, il a 39 ans et 18 saisons professionnelles dans les jambes … et ça s’est vu. C’est dommage de finir avec autant de cartons que de franchissements sur la saison, j’espère que les gens ne retiendront pas cette pige qui ne pouvait accoucher que d’un échec tant le joueur est grand, et tant il avait apporté au rugby et au RCT !


- 13 : Wesley Fofana, comme Nonu, les apparitions du centre de l’ASM ressemblent à des come-back ratés après un exil peu fructueux tellement elles sont espacées. Sauf que l’exil de Nonu c’est aux États-Unis, celui de Fofana c’est à la clinique des 6 lacs à Chamalières ! Il n’y est peut-être pour rien, malgré les sous-entendus sortis durant de la dernière Coupe du Monde, mais les blessures deviennent gênantes pour l’ASM. Clermont semblait pourtant confiant en lui accordant un contrat longue durée rare, 4 ans jusqu’en 2023 et ses 35 ans, juste après l’annonce l’arrêt de sa carrière internationale ! Le premier problème c’est qu’il n’a encore joué que 9 matchs, même pas 500 minutes, et cela sans sélection nationale, après une très longue intersaison à cause du COVID. Le second problème c’est que son contrat pèse lourd dans le salary cap pour encore deux saisons et limite la marge de manœuvre de Clermont. Je ne désespère pas de le revoir performant sur un terrain tellement j'ai adoré ce joueur, mais ça devient de plus en plus utopique. Frustrant.


- 10 : Ihaia West a failli au mauvais moment, sa saison est bonne mais ses deux finales, de Top 14 et de H-Cup laissent un gout amer, un conditionnel dont a du mal a se défaire. Si West n’avait pas été tant en échec face aux perches ? S’il ne s’était pas liquéfié dans sa gestion des finales est-ce que le palmarès de La Rochelle serait différent ? Si Jules Plisson … West a déjà trainé cette réputation de talentueux inconstant, friable dans l’hémisphère Sud, peut-il devenir le joueur, le buteur fiable dont le Stade Rochelais a besoin pour passer un cap ? Ronan O’Gara répondra rapidement, et plus efficacement que nous.


Mentions ouvreur: Nicolas Sanchez : 3ème salaire de Top 14, et remplaçant d'un jeune Aveyronnais arrivant d'Aurillac


- 9 : Baptiste Serin m’a énervé avec le maillot du RCT, mais alors beaucoup. J’ai tellement adoré ses débuts, j’ai tellement prêché pour Serin en bleu avant l’éclosion de Dupont que je m’agace de voir ses attitudes dans le jeu et envers les arbitres, les adversaires etc… L’environnement du RCT m’avait l’air très compliqué cette saison, il y a des sorties dans la presse qui stigmatisent l’ambiance le management, au sein et autour du club (j’ai absolument aucune info), mais quand on regarde un match du RCT cette saison, on voit un gamin en 10 qui est un catalyseur, et 9, parfois capitaine qui souffle sur les braises de la désorganisation et qui voit son jeu en pâtir. Je n’ai pas reconnu le Serin que j’ai apprécié, c’est sa moins bonne saison personnelle alors que c’est celle qui devait lui faire passer un cap. Néanmoins le talent est toujours présent, mais il n’est peut être pas le patron que l’on imaginait, peut être que l’environnement à plus d’influence sur lui qu’il n’a d’influence sur l’environnement.


Mentions Demi de mêlée : Rory Kockott : 18 pénalités concédées, de très loin le meilleur 3/4 de la saison sur ce point là, il fallait le mentionner quelque part !


- 8 : Jordan Joseph n’aura le droit de boire des bières aux États-Unis que dans quelques jours, autant vous dire qu’il a du temps pour s’imposer dans l’élite du rugby français. Néanmoins il est frustrant, le meilleur joueur de la coupe du monde U20 2018 (il sera également du titre en 2019) ne s’impose pas au Racing, là où ses collègues de promotion ont presque tous percé. Il fut en 2018 le plus impressionnant et le plus jeune français, il est dans un club qui n’hésite pas à faire confiance aux talentueux comme on a pu le voir cette saison (Diallo, Kolingar, Colombe, Le Garrec), il n’a pas une concurrence folle (c’est Claassen qui est titulaire en ½ finale), il a tout pour exploser au plus haut niveau, mais il ne parvient pas à s’imposer. Nous avons vu des flashs de son talent cette saison, je sais qu'il peut le faire, la prochaine doit être celle de la régularité pour Joseph !


- 6 : Pablo Matera arrive au Stade Français avec le pedigree d’un joueur majeur sur la scène internationale. Le capitaine des Pumas, taulier des Jaguares finalistes du Super Rugby, l’un des meilleurs 6 du monde, le leadership, le combat, la grinta personnifiée ! Il est de ceux qui peuvent faire passer un cap à un club, et finalement ce fut quelconque : 6 plaquages/80 minutes à seulement 83%, 1 pénalité Concédées/80 minutes, et 4 cartons jaune en tout, second flanker du Top 14 mais premier si on le ramène au nombre de carton par match ! Une grosse déception, surtout pour le plus gros salaire du club et quand on sait les tracas qu’ont provoqué sa signature dans la gestion du salary cap.


- 7 : Sekou Macalou est un flanker, du moins c’est à ce poste qu'il joue, et c’est à ce poste que je l’ai imaginé s’imposer en bleu pendant longtemps. Sous Novès, sous Brunel j’ai cru qu’il était une solution, qu’il était un joueur de niveau international. Mais un flanker (voire 8) qui ne fait que 6 plaquages par 80 minutes (pire bilan avec son collègue Matera) à seulement 81% (pire bilan des 3ème ligne), tout en concédant 1,3 pénalité par 80 minutes (2ème pire bilan derrière Diaby), ce n'est pas possible. Alors oui il met des essais, il casse des plaquages, il finit bien les actions en bout de ligne, il est bon en touche. Mais est ce que c’est ça qu’on attend d’un 3ème ligne dont on parlait pour être titulaire en EDF (moi le premier) ? Non c’est insuffisant, et d’ailleurs, quand on lui a demandé d’élever son niveau de jeu en EDF où il a eu sa chance, ça n’a pas été une réussite. Pour moi Macalou a réussi ses sélections pour l’équipe de France à 7, pour ce qui est du XV il stagne voire régresse alors qu’il est l’un des plus grands talent de sa génération.


- 5 : Felix Lambey m’avait réconcilié avec les 2ème ligne, j’ai adoré ses dernières saisons, capable d’avoir l’activité nécessaire dans le combat mais de ne pas se cacher quand il fallait porter le ballon. Il dégageait un leadership qui a fait de lui l’un des capitaines du LOU cette saison, mais cette dernière fut gâchée, embêter par les blessures. Il a été à l’image de son club, en demi-teinte toute la saison, comme l’impression qu’il n’était pas à 100%, très sanctionné, sa frustration à du être importante tout au long de l’année. Une saison à oublier, j’espère le retrouver en pleine forme, pour son club, pour l’Équipe de France, pour lui.


- 4 : Eben Etzebeth n’a pas fait une saison affreuse, mais parlons clairement, à 1 millions la saison on attend beaucoup plus de celui qui est (fut) le meilleur deuxième ligne du monde. Trop sanctionné (presque deux pénalités par match), d’une activité défensive moyenne, un leadership douteux. Le RCT l’a recruté pour être le meilleur, il ne l’a pas été, loin de là. Sous contrat jusqu’en 2024, on va laisser le doute de l’adaptation au colosse Sud-Africain.


- 3 : Rabah Slimani n’a que 31 ans, il était considéré comme l’un des meilleurs joueurs français il y a encore deux ans au point de se voir offrir le second plus gros salaire pour un joueur français (derrière Gael Fickou). Aujourd’hui on n’a l’impression qu’il ne peut plus jouer dans le rugby moderne, sanctionné en mêlée, inactif dans le jeu, il n’était déjà pas performant en attaque mais ses stats de plaquage sont incroyablement faible, à peine 3,5 plaquages par 80 minutes (à 80%), c’est de deux fois moins que la moyenne du poste. Une saison galère au point d’entrevoir un changement de poste en fin de saison, je ne vois pas comment il va se relever, se réinventer pour ne pas être un problème pour Clermont à l’avenir.


- 2 : Quentin Lespiaucq-Brettes a été mon coup de cœur pendant un moment, je me suis peut-être trompé, peut être qu’il avait atteint son plafond assez vite, mais il y a 3 ou 4 ans je l’imaginais avoir une progression forte qui l’amènerait vers le XV de France. Ses débuts m’avaient bluffé et je le voyais bien avoir la même courbe de progression qu’un Pierre Bourgarit. Raté, aujourd’hui il est un bon joueur, deuxième choix à la Section derrière Lucas Rey, plombé par des défaut qu’il ne gomme pas sur les fondamentaux.


- 1 : Etienne Falgoux était international Français il y a deux ans, à 28 ans il devrait être une valeur sure de l’ASM, force est de constater que ce n’est pas le cas. Il est le gaucher le plus pénalisé du Top 14 par 80 minutes (2,5 pénalités concédées) et le moins actif balle en main (seulement 3 courses avec ballon), en plus de ses blessures qui l’ont privé d’une bonne partie de la saison, grosse galère pour Clermont qui a souffert des ces aléas toute la saison.



RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
ARCHIVE