Preview ASM Clermont 2022-2023


Flash-back sur la saison dernière


Moribonde, décevante mais sans doute prévisible… L’ASM a traversé cette saison comme un fantôme, une vraie équipe de ventre mou ! Ils n’ont jamais été dans les 6 de la saison, mais on ne s’est jamais vraiment inquiété pour eux, « saison tofu » pour l’ASM, insipide.

Je pensais qu’il y aurait un petit mieux par rapport à la saison 20/21, qu’il vienne du nouveau staff, d’un recrutement peu fourni mais ciblé, de l’éclosion des jeunes, du public etc…

En 2020/21 ils avaient terminé 5ème, en passant 24 journée sur 26 dans les 6, et plus souvent entre 1 et 4 que 5 ou 6… Je ne voyais pas vraiment pourquoi ce serait pire, manqué…


Preview 20/21 : Pourquoi j’ai eu tort ?

https://www.coq14.com/single-post/preview-top-14-2021-2022

Parce que l’ASM a sombré à un point difficilement imaginable, leur 7ème place est un « leurre », ils ont passé la moitié de la saison au-delà de 9ème place, donc je ne l’imaginais pas même dans mon pire scénario. En gros rien n’a fonctionné comme ça aurait pu/du, et même si on attendra la saison prochaine, le staff et la gestion du club me pose plus question que la qualité intrinsèque de l’effectif (celui de la saison dernière).


Les mouvement estivaux



Aucune recrue en première ligne avec deux départs, pas des titulaires mais ça raccourcis fortement la rotation notamment à droite où il n’y a que deux joueurs (Ojovan et Slimani) qui connaissent le Top 14.

En 3eme ligne il y avait besoin de profondeur pour soulager Lee vieillissant et Yato très souvent blessés, l’ASM va chercher Loic Godener alors que Tixeront et Dessaigne qui ont émergé sont des 8 de formation, j’imaginais plus un profil à la « Lapandry » pour compléter la rotation, je trouve ça peu équilibré.


A la charnière les deux ouvreurs partent, Lopez et Hanrahan sont remplacés par Anthony Belleau et Jules Plisson ce n’est pas catastrophique. Belleau assure un niveau plancher, pas incroyable mais fiable, c’est un bon joueur de Top 14, pas un titulaire d’une équipe qui vise le titre mais un bon joueur. Plisson va passer pour un joueur d’exception en remplacement d’Hanrahan, mais ça en dit plus sur l’irlandais que sur le français.

Le départ de Parra va peser lourd, la confiance est accordée à Bézy et aux deux jeunes très talentueux, Bézy a toujours été meilleur dans un rôle de « 1 bis » que dans celui de patron, est ce que Jauneau peut exploser dès l’an prochain ? Pas impossible.


Derrière les départs sont compensés en quantité et en qualité théorique. Irae Simone est parfait pour remplacer Vili, vrai 12 puissant en attaque, mais pas forcément le bœuf décrit, il va vite attaque les intervalles, sait faire jouer après lui, bon défenseur (c’est pas Naqalevu). Bautista Delguy est un superbe joueur théorique à l’implication suspecte, ses performances en club n’ont jamais été à la hauteur de celles en sélection, à suivre. Avec Alex Newsome, l’ASM s’attache les services d’un utility back parfait, polyvalent centre, ailier, arrière, jamais extraordinaire mais toujours propre, une espèce de Mallia australien. Et enfin Julien Hériteau, très bon joueur de Top14, un vrai 13 comme l’effectif en possède peu, bon défenseur, attaque bien les intervalles, s’il n’est pas embêté par les blessures, il sera très utile.



Point Calendrier


S’ils ne doivent pas être considérés comme des excuses, les vrais et les faux doublons ont de l’importance dans le déroulement de la saison, dans l’homogénéité du Top 14 la qualification pour les phases finales ou le maintien se joue parfois à un point…


Rien de transcendant, si ce n’est un premier bloc très intéressant qui nous en dira plus sur ce à quoi peut prétendre l’ASM cette saison. Tout d’abord deux matchs contre des équipes de bas de tableau, à Paris et contre Pau, une équipe qui est un peu dans la même incertitude qu’eux, le RCT à Mayol puis la réception d’un favori : le champion d’Europe Rochelais.

Donc très intéressant pour situer le curseur, parce que j’avoue que les scénarii sont multiples quant au déroulement de la saison clermontoise


Meilleur Scénario : 5ème


C’est le meilleur scénario comptable, je ne suis pas certain que ce soit le plus souhaitable. Il y a un recrutement qui est intéressant derrière, le staff s’est étoffé, si tout clique comme il faut ça peut jouer la qualif’ en phase finale en étant régulier, "à la Castraise". Mais je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur scénario à moyen/long terme, parce qu’avec une qualif’ comme objectif tu développes nécessairement moins les jeunes, qui ont besoin de faire des erreurs pour progresser, erreurs que le staff voudra éviter tant la marge de manœuvre est fine…


Pire Scénario : 9ème


Le recrutement derrière semble prometteur, j’avoue que je suis très dubitatif sur la charnière et sur l’animation globale, le staff ne m’a pas convaincu et s’est trop souvent reposé sur les exploits personnels de Penaud ou Moala. Devant je suis plutôt inquiet sur la profondeur de l’effectif, on ne peut pas parier (et encore moins souhaiter) les blessures, mais Yato, Iturria, Fischer, Jedrasiak, Lavanini sont des « cadres » et d’excellents joueurs, mais ils sont à mi-temps (au mieux) depuis de nombreuses saisons. Je ne sais pas si c’est une cause, une conséquence ou une excuse facile, mais le jeu dans ses fondamentaux, dans la conquête n’est (la saison dernière) pas digne d’un prétendant aux ½ finales…


Pronostic : 9ème


J’ai du mal à voir une plus-value par rapport à la saison dernière, s’ils se sont possiblement renforcés à certains postes, notamment au niveau de la ligne des ¾, cela reste soumis à l’adaptation des recrues. Devant c’est, a minima, un stand-by, voire un affaiblissement en première ligne, Parra a été le leader de cette équipe depuis plus de 10 ans, Lopez a été particulièrement bon animateur après son « retrait » de l’équipe de France. Cela fait trop de paramètres et d’incertitudes pour qu’une équipe, lambda l’an dernier, se transforme en candidat aux phases finales.





RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
ARCHIVE