Preview Union Bordeaux Bègles 2022-2023

Flash-back sur la saison dernière


L’UBB a eu plusieurs vies, analysée de façon brute, leur saison régulière est excellente, ils sont présents à l’une des 2 premières places, 21 journées sur 26, 80% du temps !

Mais dans les faits il y a deux saisons, une qui va de septembre (si on fait abstraction de l’accident de la 1ère journée) à fin janvier, où le club marche sur l’eau, ils sont presque imbattables, 2 défaites en 16 journées ! Et une autre saison qui va de février à juin (1/2 finale) ou ils perdront 11 matchs sur 15 toutes compétitions confondues !

Conséquence ou cause de cette fin de saison ratée, des tensions fortes éclatent aux yeux du grand public, le discours d’Urios s’est musclé voire tendu après chaque défaite jusqu’à proférer des attaques ad hominem envers ses leaders de jeu…

Après une victoire en barrage qui avait « rassuré » sportivement mais confirmé et affirmé les tensions, l’UBB sort assez logiquement en demi-finale face au MHR.


Preview 20/21 : Pourquoi j’ai eu tort ?

https://www.coq14.com/single-post/preview-top-14-2021-2022


Je ne m’étais pas forcément trop trompé, un peu sur le pronostic mais pas trop sur les commentaires. En réalité ils ont fait plutôt la saison que j’attendais, au contraire de 3 équipes devant qui ont sous-performé (SR, ST, R92 sur lesquelles je me suis bien planté) et donc ont fait monter l’UBB sur le podium.

La Jalibert-dépendance a été un problème, ce sont les blessures et non le XV de France qui l’ont éloigné des terrain, et les soucis en 3ème ligne ont été réels, de même qu’en seconde ligne (pas épargnés par les blessures).


Les mouvement estivaux




D’abord devant, perte de Thierry Paiva et arrivée de Ugo Boniface, honnêtement l’UBB ne perd pas au change, je pense même que sur le long terme ils y gagnent vu le niveau plancher affiché par l’ex-bayonnais et son jeune âge (génération 98). Sipili Falatea tentera de passer un cap avec Urios, surtout en mêlée fermée, ça ne peut être qu’un plus derrière les solides Tameifuna et Cobilas, ça fait une très belle rotation à droite. Au talon Dweba n’est pas remplacé, il faudra éviter une blessure pour Maynadier et Lamothe, très bons l’an dernier mais la profondeur pose question.

La 3ème ligne m’inquiète, certes Antoine Miquel est un joueur parfait pour Urios, polyvalent puissant, leader, il avait comme défaut d’être dans un registre coincé entre Tolofua, Jelonch et Cros au Stade, mais ce sera un vrai plus. En revanche j’ai de gros doutes sur Caleb Timu, déjà peu transcendant au MHR, qui sort de sa retraite, une énigme ce recrutement. Et surtout ça ne vient en rien compenser qualitativement et quantitativement les départs de Woki, Roumat, Picamoles, à un poste déjà assez juste en profondeur l’an dernier.


En doublure de l’indispensable Jalibert, Zack Holmes tentera de se relancer, honnêtement l’UBB et le ST sont les équipes que j’ai le plus vu l’an dernier, et je n’échange jamais les performances de Trinh-Duc contre celles de Holmes… Alors oui FTD a eu des hauts et des bas, et il a sans doute trop joué (pas de sa faute) mais Holmes n’a pas eu de « hauts » depuis très longtemps !

Derrière, numériquement Ben Lam est remplacé par Madosh Tambwe, clairement il faudrait un désastre d’adaptation pour faire moins bien, notamment dans les gros matchs. Présenté comme le nouveau Aplon ou Kolbe (il a grandi en Afrique du Sud), il a des qualités similaires mais est beaucoup plus solide, gros appuis, beaucoup de vitesse, bon finisseur, attention à la défense en revanche (seulement 61% de plaquages réussis en URC), mais potentiel de danger permanent.

Au centre Tani Vili arrive quand UJ Seuteni part, alors je suis moyennement convaincu, d’abord parce que les profils sont différents, Vili est un vrai 12 et fait doublon avec Moefana et Lamerat dans le rôle, certes Moefana est très fort et pourrait être décalé en 13 mais je trouve ça un peu gâché. À surveiller le retour d’Uberti après une saison blanche qui a freiné un progression très intéressante, et l’évolution de Mori, plutôt utilisé à l’aile mais qui est formé en 13.


Point Calendrier


S’ils ne doivent pas être considérés comme des excuses, les vrais et les faux doublons ont de l’importance dans le déroulement de la saison, dans l’homogénéité du Top 14 la qualification pour les phases finales ou le maintien se joue parfois à un point…


On peut légitimement penser que Moefana, Jalibert, Lucu, Petti et Cordero seront dans les groupes du XV de France et des Pumas (Novembre et 6 Nations pour les Français, Rugby Championship et Novembre pour les Argentins), donc les doublons auront de l’importance, or il n’y a rien de plus piégeux que d’affronter des équipes qui luttent pour la relégation pendant les vrais/faux doublons, c’est la que tu perds des points que normalement tu prends au complet. En novembre l’UBB ira à Pau (vrai doublon) et à l’USAP (faux doublon), pas cadeau. Pendant le tournoi, période très compliquée la saison dernière, ils reçoivent l’USAP et l’ASM pour les vrais doublons, vont à Brive et reçoivent La Rochelle (faux doublons). C’est pas cadeau non plus pour les bordelais …


Meilleur Scénario : 4ème


Même si je vois des faiblesses dans l’effectif notamment dans la profondeur à certains postes, il y a un XV type qui peut rivaliser avec tout le monde, et un Christophe Urios qui est une assurance de briller en phase régulière. Le manager Bordelais est très capable de gérer sa saison et d’amener l’UBB vers un barrage à domicile. Néanmoins même dans le meilleur scénario, des équipes se sont renforcées et les doublons vont les affecter, donc je ne les vois pas faire aussi bien que l’an dernier.


Pire Scénario : 7ème


La place du con qui a souvent été celle de l’UBB depuis 10 ans, même avec un effectif très solide, on ne sait pas comment le groupe aura digéré la fin de saison passée. Est-ce que l’on repart d’une page blanche, ou est ce que les tensions vont repartir de plus belle dès les premiers échecs ? Avec 3 premières journées compliquées (VS Toulouse, au MHR, VS Castres) et des leaders (Lucu, Jalibert, Moefana) qui ne reprennent l’entrainement que le 15 aout, l’ambiance peut se tendre très vite.


Pronostic : 5ème


Je pars du principe que si Laurent Marti a laissé Christophe Urios en place, c’est qu’il a des garanties sur le fait qu’il tiendra son groupe une année de plus au moins, en revanche là ou d’autres effectifs se sont renforcés, l’UBB s’est un peu affaiblie et risque de manquer de profondeur à certains postes. Ils vont débuter sans Guido Petti et Santi Cordero, qui seront également absents en Novembre en même temps que les internationaux Français, il faudrait des miracles en termes de gestion de blessure pour ne pas être impactés pendant les doublons. En revanche, beaucoup de joueurs, notamment Français voudront faire une grosse saison pour sécuriser le place dans le groupe pour la Coupe du monde, et certains, qui sont juste à la porte pourraient se révéler dans cette optique, pour profiter d’une blessure ou d’une méforme (Buros, Vili, Boniface, Jolmès, Lamothe).




RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
ARCHIVE