Tournée Sud-Africaine : vitrine d'un Rugby obsolète

Depuis quelques jours les grands penseurs, grands joueurs et autres dirigeants avides de reconnaissance médiatique affabulent sur les raisons de l’échec du XV de France. Si la vérité n'est jamais très éloignée du fond de leur propos, ils voient tous le rugby à travers le prisme de leur quotidien et ils s'égarent à fustiger un point d'accroc quand le problème parait général. Nous allons donc essayer d'analyser les arguments principaux, le staff, les instances dirigeantes (FFR), le Top 14 tous sont "responsables", à quel degré ?

Les joueurs Français jouent beaucoup plus que les nations du Sud ?

J'ai choisi de comptabiliser les temps de jeu sur une période équivalente d'un an (à partir d’Août 2016). La logique du Sud aurait voulu que l'on compte de Février à Novembre, mais cela exclurait la Top League Japonaise ayant une part non négligeable dans le temps de jeu Sud-Af'

Si vous avez des questions des experts du Sud et du Japon sont sur Twitter : @SudRugby et @JaponRugbyNet

C'est une réalité factuelle, les Français jouent beaucoup plus et arrivent, pour la plupart, complètement rôtis lors de la tournée. Et encore la comparaison serait encore plus éloquente si elle se faisait avec l'une des trois autres nations du Sud (Argentine, Australie, NZ). En effet l'Afrique du Sud est la nation qui sélectionne le plus de joueurs venant d'Europe, elle est également celle dont les joueurs participent le plus à la compétition nationale (Currie Cup), ou celle ayant le plus développée les doubles contrats avec la Top League pour résister aux contrats Européens.

Avec l'exemple de l'Afrique du Sud nous allons voir que si les Springboks n'ont jamais aussi bien porté leur nom de gazelles et que les Coqs Français eux, ressemblaient plus à des bœufs asthmatiques, l'argument du temps de jeu est primordial, mais pas essentiel.

Plus que le volume de minutes jouées, c'est la flexibilité et l'adaptabilité au joueur qui est importante chez les Boks. Les joueurs au dessus de 1700/1800 minutes jouent trop c'est un fait, mais le problème c'est que les Français n'ont aucun moyen de réguler ce temps de jeu. le système sudiste de compétition nationale (Currie Cup pour les Sud-Af) et de championnat fermé (Super Rugby) permet de donner beaucoup de temps de jeu aux jeunes, de laisser certaines équipes se reconstruire avec moins de pression à court terme que le Top 14 (pas ou peu de descente), et les contrats avec la fédération permettent de donner du repos aux cadres qui en ont besoin. Il suffit de regarder l'exemple d'Eben Etzebeth, complètement cramé à la sortie de la CDM il a cette saison, réduit de 50% son temps de jeu (pas de Currie ou de Top League), et c'est exactement la même chose pour les autres "cadres" de l'équipe, Mtawarira, PS Du Toit, Jesse Kriel, Jan Serfontein, Siya Kolisi, Warren Whiteley, capitaine révélé sur le tard, vient de passer sa première saison sans Currie Cup, etc...

Il arrive donc que certains "Sudistes" jouent beaucoup, voire autant que les Européens sur une saison, mais leur système permet de gérer et réguler d'une saison à l'autre, l'exemple d'Etzebeth est bon, celui de Read ou de Pocock l'est encore plus.

Aujourd'hui, en France les joueurs jouent beaucoup trop, et à la différence du Sud, la Fédération n'a aucun poids pour réduire et arbitrer les 82% de temps de jeu que représentent le Top 14 et la Coupe d'Europe, ni ne met à disposition une compétition "intermédiaire de bon niveau" qui permet aux jeunes de s’aguerrir et aux anciens de faire ce qui est le mieux pour eux.

La formation a été fustigée également, mais si elle n'est pas parfaite (loin de là), nous l'avons vu avec la CDM U20, nous rivalisons avec tout le monde, dont les Sud Af (cf le match de poule, sauf avec les extraterrestres NZ). La différence entre les Baby-Boks et les Bleus, c'est que dès cet automne, les jeunes poussent Sud Africaines vont se confronter à des pros en Currie Cup, quand les jeunes bleus vont patienter dans un championnat espoir moribond en attendant une blessure ou un doublon pour avoir une chance d'intégrer le groupe pro. Pour vous montrer la considération de la Fédération pour les espoirs, les demi-finales et la finale du championnat de France se sont déroulées sans les internationaux U20 en stage pour le mondial...

Un problème physique ?

Mais s'ils jouent beaucoup, ils jouent surtout mal. Si le sélectionneur Bernard Laporte et son adjoint intérimaire Guy Novès ont tiré à vue sur le physique de joueurs français subissant trop les impacts, n'avançant pas au contact etc ... la réalité et qu'ils étaient dépassés par le rythme, que le problème n'est pas physique mais athlétique. La préparation du Top 14 se fait par rapport au jeu développé dans le Top 14, c'est à dire du casse-briques, donc les joueurs développent des qualités pour encaisser les coups pendant 80 minutes quand dans le Sud on se prépare à les éviter. L'interview de Clément Poitrenaud sur sa préparation de Super Rugby avec les Sharks est édifiante, la préparation est basée sur la course et la répétition des efforts, la musculation est devenue bien moins primordiale que la course. Je cite : "Contre les Brumbies, j'ai fait 8,5km en soixante-dix minutes ; sur un gros match de Top 14, je faisais 7km en quatre-vingts minutes." la différence est juste énorme, et sans leur faire injure, Sharks et Brumbies n'ont pas l'intensité des franchises NZ ou des Lions alors imaginez ! Là se situe le mal.

Et l'on veut reprocher quoi à ces joueurs, aux coachs ? De ne pas arriver à changer de style en 1 mois de tournée quand ils bouffent du contact pendant 9 mois. Pourquoi le tournoi, la tournée de Novembre ont été plus satisfaisant ? Parce que tous les clubs Français ne développent pas un jeu qui tue ce Rugby, enlevez Lopez, Fofana, Lamerat Nakaitaci derrière et ça change tout. En dehors de leurs automatismes, l'ASM est un des clubs qui pratique un jeu de mouvement en adéquation avec les standards du rugby mondial et ils sont peu en France (le SR, le FCG voire le CO et c'est à peu près tout). L'exemple des joueurs Clermontois ci-dessus, auxquels nous pouvons ajouter Damian Penaud, montre que c'est surtout une question de volonté des staffs plus qu'un problème de formation, de technique etc...

Bernard Laporte peut aller vociférer les discours qui ont fait de lui un entraîneur au palmarès redoutable, ils ne produiront pas le jeu qu'il n'a jamais mis en place dans sa carrière. Guy Novès peut essayer de faire jouer l'équipe de France comme le Stade Toulousain des années 2000, si les joueurs n'ont pas le même plan de jeu en club, ce sera impossible avec les "stages" de faire faire 20 crochets et 20 passes à un joueur formaté toute l'année pour mettre 20 culs par match.

Quitte à prendre des branlées, autant mettre des cadres au repos et tester que des jeunes !

Alors non ! D'une part parce qu'il y a une notion de respect durant ces tests, qui malgré certaines boutades n'ont rien d'amicaux. Nous trouverions inacceptable, ne serait-ce que pour le public que les équipes du sud viennent en tournée de Novembre en dilettante avec l'équipe C, il en va de même pour nous. Il va de soi que les têtes d'affiche (Picamoles, Gourdon notamment) ou le capitaine Guirado auraient eu besoin de repos mais il reste logique de les amener.

En revanche il n'y a pas la pression d'un tournoi, et effectivement, tester au niveau international certains joueurs ayant fait une grosse saison et mettre en concurrence les internationaux en perte de vitesse est possible. D'ailleurs la tournée en Argentine avait été très satisfaisante.

Certains postes ont concentré les critiques, quelles alternatives ?

- Pilier Droit : Uini Atonio & Mohamed Boughanmi

Rabah Slimani me parait incontournable. Le réservoir n'est pas énorme en attendant l’émergence programmée de Simutoga, Setiano ou Gomes Sa mais les performances des deux Rochelais méritaient sans doute que l'on teste quelqu'un d'autre derrière Slimani. Deux noms ressortent :

Malik Hamadach auteur d'une saison canon avec la Section, il se révèle sur le tard (29 ans) à un poste à maturation lente, impressionnant dans le jeu et en mêlée, il méritait plus sa sélection que Boughnmi à mon avis.

Dorian Aldegheri, à seulement 23 ans ses performances sont un peu éclipsées par l'avènement de Cyril Baille, mais s'il est moins présent dans le jeu, il est un joueur solide dans le profil de Slimani. La mêlée Toulousaine a souffert de ses absences.

- Talonneur : Camille Chat & Clément Maynadier. Tolofua blessé

Oui Guilhem Guirado doit être de la tournée (cf plus haut). Camille Chat c'est un potentiel énorme qui concentre tous les défauts du rugby français, une boule de muscle super puissante, tactiquement et techniquement limitée. Si limité qu'il a le 21ème temps de jeu des talonneurs Français et qu'il n'est pas devenu titulaire malgré la blessure du Tsar au Racing 92.

Les révélations depuis deux saisons Julien Marchand et Quentin Lespiaucq (22 ans chacun), mais aussi Anthony Etrillard (24 ans), plus "à l'ancienne" que les deux précédemment cités. Et on le cite moins mais Jérémie Maurouard est également a créditer d'une saison épatante, au sein de la première ligne Rochelaise. Maynadier pourquoi pas, c'est une espèce de sécurité sociale du poste Mais il y a derrière des jeunes qui poussent fort et correspondent au profil recherché dans le rugby actuel :

J'aurais aimé voir l'un de ceux-là vu la stagnation des performances de Camille Chat.

- Deuxième Ligne : Yoann Maestri / Romain Taofifenua / Julien Le Devedec / Paul Jédrasiak

Difficile, avec les blessures de Vaha et Iturria, nous avons forcément un gros déficit offensif et peu de joueurs à intégrer. Les deuxièmes ligne sont le reflet du rugby Français, que reprocher à Maestri et Tao quand ils font exactement ce pour quoi ils sont préparés. Maestri feraille, comme tous les 2ème ligne du Top 14, depuis 10 ans et il devrait faire du jeu ? Impossible.

Jédrasiak a vécu une saison comme 3ème voire 4ème à Clermont, les autres sont cramés et inadaptés pour le rugby proposés par les Boks.

Félix Lambey aurait pu être testé même s'il a peu joué, Paul Gabrillagues aussi même s'il a le même profil "à l'ancienne" que les joueurs sélectionnés.

- Troisième ligne : Loann Goujon et Bernard Le Roux

Bernard Le Roux c'est encore et toujours un grand NON, et la aucun problème de réservoir, choisissez (je mets dans l'ordre ceux qui auraient mérité) : Judicael Cancoriet, Mathieu Babillot, François Cros, Kélian Galletier, Sekou Macalou. Anthony Jelonch aussi mais il a été appelé, voir Bernard Le Roux devant ces "gamins" là montre à quel point nous nous trompons de Rugby.

Loann Goujon, je ne lui reproche pas grand chose, mais j'aurais trouvé intéressant d'intégrer un vrai 8 avec des grosses qualités offensives pour épauler un Picamoles au bout du rouleau, et Marco Tauleigne avait ce profil là et mériterait un appel.

- 10 : je ne parlerai pas de l'ouverture, trop peu de réservoir pour concurrencer Lopez. La seule chose à regretter au niveau du 10 c'est Michalak se soit tant blessé dans sa carrière, sinon, malgré ses 34 ans, nous ne nous poserions aucune question.

- Centre et 15 : peu à dire compte tenu des blessures, l'intégration de Penaud est très positive, nous parlerons des jeunes prometteurs dans un prochain article.

- Ailier : Yoann Huget & Nans Ducuing.

POURQUOI ? Je n'ai rien contre lui et je trouvais bien de tenter un nouveau joueur à l'aile pour concurrencer un Huget dont la crédibilité sportive en bleu est réduite à quasi néant, mais pourquoi Nans Ducuing.

Gabriel Lacroix, un vrai finisseur avec des appuis et dur au contact, une espèce de Vincent Clerc avant ses blessures aux genoux, un finisseur avec 10 essais en 1/2 saison avant sa blessure. Gros gachis.

Louis Dupichot, sans doute l'avenir en 15, mais aujourd'hui il rayonne à l'aile, un joueur racé qui ne perd presque qu'aucun duel défensif comme offensif, énorme saison, confirmée avec les Barbarians.

Arthur Bonneval, alors ce n'est pas le même profil que les deux précédents, il ressemble à son frère à qui on aurait mis des piles Duracell dans le séant. Des crochets courts déroutants, une vitesse de pointe affolante, un certain manque de continuité et de régularité mais gros potentiel.

Trois petits gabarits, des briseurs de défense, des finisseurs, des relanceurs tout y est mais là, à mon humble avis le staff s'est trompé, et les raisons de la sélection et de son maintien dans l'équipe sont corrélés aux problèmes évoqués dans cet article : "Sa prestation m'a convaincu, oui. Quand un joueur se met en opposition face à un joueur de 130 kilos arrivant lancé, au risque d'y laisser sa santé et de finir en fauteuil roulant... Je ne suis pas certain que l'un d'entre nous, dont moi, aurait essayé de le stopper. Ce genre d'état d'esprit m'a plu"

Quand Guy Novès qui a passé 10 ans à gagner des titres avec Clerc, Heymans, Pointrenaud, Médard sélectionne des ailiers parce qu'ils se jettent dans les pieds d'un Bok de 130 kilos, plutôt que les talents offensifs cités ci-dessus, il y a un problème. Mais ce n'est pas le staff qui le réglera mais la capacité des instances, de la FFR a appliquer les engagements qu'elle a pris pour changer le Top 14, son jeu, laisser de la place aux jeunes et arrêter les discours de façade.

Conclusion, un problème de talent ?

Je ne pense pas qu'il y ait un vrai problème de talent (pour être dans les 4-5 meilleures équipes du monde) mais de conception du jeu, le Top 14 prépare et formate des joueurs talentueux à des guerres de tranchées que le Rugby mondial a depuis longtemps appris à contourner.

Un exemple résume parfaitement tout cela, Gaël Fickou n'a pas régressé son talent et sa capacité à "scorer" ne se sont pas évaporés, le Stade Toulousain a reformaté un casseur de ligne dominateur en U20 et à ses début pro en un 12 Sud Africain à l'ancienne. Ses performances du tournoi, entouré de Lopez et Lamerat ne sont pas les mêmes que celles de la tournée ou du Top 14. Mettez ce talent à Clermont ou La Rochelle, en Super Rugby et en 6 mois il redevient ce qu'il fut. Cet exemple vaut pour beaucoup : Serin, Picamoles, Guirado, etc ...

Sinon les instances dirigeantes peuvent aussi arrêter le tapage médiatique et appliquer leur programme, on aura fait un grand pas déjà .... Ci-dessous les engagements de Bernard Laporte.

#statistiques #rugby #XVderance #Top14

RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
ARCHIVE