Preview Section Paloise 2022-2023


Flash-back sur la saison dernière


Un maintien assuré sans trop trembler, tels étaient les objectifs de début de saison, à défaut d’être parfaitement sereine la Section a plutôt bien géré cette saison, toujours dans le ventre mou et jamais vraiment inquiétée.

La Section a eu un instinct « tueur » très utile pour le maintien, et qui leur permettra de construire l’avenir. En effet après un hiver compliqué, la Section est au pied du mur pendant les doublons, il leur faut des victoires pour vivre tranquillement la fin de saison, en 5 matchs le contrat est rempli : victoire contre Toulouse (à 13 contre 15), victoire à l’UBB, victoire contre l’USAP, victoire à Biarritz (et une défaite à Deflandre). En 1 mois et demi la Section avait sécurisé son avenir en profitant de l’affaiblissement de leaders, et en ne laissant pas espérer ses concurrents lors des confrontations directes.

Ils ont la recette du maintien.


Preview 20/21 : Pourquoi j’ai eu tort ?

https://www.coq14.com/single-post/preview-top-14-2021-2022

Tout juste !


Les mouvement estivaux




Intelligents, ils sont dans une phase de reconstruction et ne chamboulent pas tout, cela permettra de la continuité et d’intégrer les nombreux talents qu’ils ont dans l’effectif.

En première ligne stand-by cela bouge peu, Guram Papidze vient apporter de la profondeur à droite, Quentin Lespiaucq est remplacé par Romain Ruffenach, en espérant l’éclosion de Rayne Barka. Potentiel incroyable mais qui peine à percer tant son profil est particulier.

En 2ème ligne peu de mouvements, Delannoy jouait peu. Avec la retraite de Daniel Ramsay c’est une page du club qui se tourne, 10 ans au club qu’il a accompagné de la Pro D2 au Top 14. Mickael Capelli est un pari intéressant, ancien grand espoir, il sort de deux saisons compliquées au MHR (énorme concurrence), avec le retour de Guillaume Ducat, c’est homogène et prometteur.

En 3ème ligne Giovanni Habel-Kueffner est une perte importante, très largement compensée par le retour de Jordan Joseph pour une saison supplémentaire. Son prêt lui a fait un bien énorme, espérons qu’il continue de progresser avec le temps jeu que lui offre la section.

Sacha Zegueur est en Top 14, enfin, le double champion du monde U20 débarque dans l’élite après une formation et 4 saisons de Pro D2 à Oyonnax. Énorme potentiel il avait fait le choix de son club de cœur, un potentiel qui l’a amené jusque dans le groupe France de Fabien Galthié à l’automne 2020. Les blessures l’ont jusque-là empêché de montrer pleinement son talent mais l’apport peut être immédiat pour la section.

Forcément le départ d’Hastoy laisse un vide, mais la succession avait été anticipée, Henry est un joueur parfait pour le maintien, sobre et fiable. Derrière Debaes est talentueux et est dans un environnement parfait pour se développer.

Chez les ¾ les départs sont insignifiants et les arrivées excitantes, Clément Laporte n’est pas à sa place, talent immense, il ne s’est pas intégré dans le système de Mignoni et a été freiné par les blessures, à seulement 24 ans je fais confiance à Piqueronies pour le relancer.

Attention sensation avec Emilien Gailleton, le garçon est talentueux et à la tête sur les épaules, à seulement 19 ans le capitaine de l’équipe de France U20 pourrait venir perturber la rotation très vite. Talentueux et mature il a choisi Pau alors que des grosses écuries le désiraient, il n’est pas venu pour jouer en Espoir soyez prévenus.


Point Calendrier


S’ils ne doivent pas être considérés comme des excuses, les vrais et les faux doublons ont de l’importance dans le déroulement de la saison, dans l’homogénéité du Top 14 la qualification pour les phases finales ou le maintien se joue parfois à un point…

Pau avait su tirer profit des doublons l’an dernier en gagnant à Bordeaux et contre Toulouse. Cette fois ci ils reçoivent l’UBB sur le vrai doublon de novembre puis vont à Toulouse sur le premier doublon de février. Ils auront également un déplacement à La Rochelle durant un « faux doublon » début Mars. Et durant cette période de Tournoi ils vont à Perpignan et à Bayonne, ça rappelle la saison dernière…


Meilleur Scénario : 9ème


Cet effectif est trop talentueux pour descendre mais trop inexpérimenté pour avoir de grandes ambitions. Les jeunes sont très prometteurs et le coach a montré des compétences certaines, si tout clique correctement cet effectif se sauvera sans trop de problème, et construira les bases pour un avenir solide.

Équipe coup de cœur de la saison.


Pire Scénario : 13ème


Antoine Hastoy les a portés sur les dernières saisons, et si on minimisait un peu trop son importance parce que l’on s’était habitué à des performances énormes ? C’est possible l’effectif est talentueux, le coach semble l’être mais les équilibres de Top 14 sont fragiles, et la perte de leur leader peut les perturber plus qu’on ne le pense !

Pronostic : 10ème


Ok c’est pas une Coupe du monde U20, mais quand je vois les talents de cet effectif dire qu’ils viennent pour un coach, quand je vois ces talents exploser comme la fait Jordan Joseph alors qu’il végétait au Racing, quand je vois le mental et l’esprit tueur de cet équipe l’an dernier, dans le mini-championnat entre Bayonne, Paris, Perpignan et eux, je vois cette équipe de la Section finir devant les 3 autres. Très intéressé par le projet et les talents de cet effectif.

NB les joueurs champions du monde U20 de l’effectif (avec leur club de formation) : Rayne Barka (formé), Thibaut Hamonou (ST), Sacha Zegueur (Oyo), Jordan Joseph (Massy), Vincent Pinto (formé), Clément Laporte (SUA)






RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
ARCHIVE